Etranges Strange

Publié le par Paroles de Comics

imagesCAU1GZB4.jpg

 

Si vous faites partie de la "génération Strange", vous avez surement gardé au chaud quelques exemplaires, voire toute la série du journal le plus célèbre de Super Héros proposé par les éditions Lug.

Vous les chérissez, les avez lu et relu, mis en avant dans une bibliothéque... mais avez vous certains exemplaires dont la tranche papier est marquée d'une encre rouge ? Oui ? Vous n'aviez pas fait attention à ce détail ?

Mais alors qui a pu avoir l'idée originale d'asperger de l'encre sur la tranche de vos petits trésors ?

 

Et bien, c'est à l'initiative de la maison d'édition Lug elle même ! En effet, dans les années 80, Strange est une revue qui fonctionne à plein régime: les lecteurs sont de plus en plus nombreux et assidus.

En période estivale, Lug à l'idée géniale de proposer double dose de Strange pour le jeune touriste détendu et en attente de lectures plaisantes.

Les invendus des mois voire des années précédentes sont alors remis en circulation, par lots, à prix attractifs, surtout dans les stations balnéaires. Ainsi, le lecteur peut, à tarif réduit, compléter sa collection et s'offrir des heures de lectures de Super Héros.

 STRANGE8.jpg

 

Pour reconnaitre ces revues d'invendus, Lug les marquera d'une encre rouge sur la tranche papier.

Ce marquage donnait l'information d'une vente "promotionnelle" dans le but de vider les stocks d'invendus de l'éditeur.

 

Aujourd'hui, ce système de vente "à prix mini" par lot est encore utilisé: vous trouverez facilement quelques comics divers vendus dans les stations services qui bordent nos autoroutes et parfois même dans vos supermarchés préférés.

 

 

Publié dans Insolites

Commenter cet article

Mathieu 26/03/2013 10:27

Bonjour,

J'ai lu votre article sur "Etranges Strange". Le fait que les Stranges aient une coloration rouge entrainent une "décote" ?
Merci de votre réponse

Paroles de Comics 30/03/2013 10:23



Bonjour,


Je ne pense pas que ces marques aient été prises en compte dans la côte des livres.... néanmoins à comparaison d'état égal, je préfèrerai surement l'exemplaire sans marques. Donc, je pense que
cela doit influer inconsciemment.